jeudi 17 mars 2011

SIX DEGREES OFFRE UN PACK DE 6

Un label de sono mondiale = un pack offert (6 morceaux + 2 en bonus). Le label Six degrees, défricheur de sonorités mondiales mixant tradition et modernité, offre une compilation comprenant 8 titres - originaux, remix ou live - de quelques figures de son écurie. Six degrees Six pack, free sampler volume one exhale des parfums d'Afrique, d'Orient, d'Occident, des brises d'Asie ou du Brésil mâtinés de volutes électro ou organiques. Ainsi, le merveilleux duo Ballaké Sissoko et Vincent Ségal (de chez Bumcello), magnifiques voyageurs associant le violoncelle et la kora dans une chaleureuse et subtile douceur. Ou encore le remix hommage à l'Egypte libérée concocté par Natacha Atlas avec des samples d'actualité live, sans oublier le fougueux groove bollywoodien de David Starfire. Pacifika et Vieux Farka Touré (Live) complètent le pack de 6. L'ensemble est à télécharger ici

  Ballaké Sissoko & Vincent Ségal - "Chamber Music" by SixDegreesRecords

Fleck & Fish Finger - "Rude Profile" (Pan Agnostix Flamenco-Step remix) by SixDegreesRecords

Natacha Atlas - "Makaan and Batkalim" (Basha Beats' Rise To Freedom Remix) by SixDegreesRecords

Undersea Poem - Makes Me Happy (The Real Tuesday Weld - Clerkenwell Kid Mix) by SixDegreesRecords

Brownout- Olvidalo (J-Boogie Drumapella Remix) by SixDegreesRecords. Uploaded with Scup

David Starfire - "Sitarfire" by SixDegreesRecords

Pacifika - Chocolate by SixDegreesRecords

Vieux Farka Touré - Diaraby Magni (featuring Yossi Fine) (live at The Independent) by SixDegreesRecords

lundi 14 mars 2011

CIVILIZATION : LE NOUVEAU JUSTICE SERA DONNE LE 4 AVRIL

Justice - Touche, c'est du french electro ! - s'associe à nouveau à Romain Gavras, après Across the universe, pour Civilization, premier extrait de leur nouvel opus. Le cinéaste leur a proposé d'être la bande-son de la prochaine campagne d'Adidas qu'il réalise. Le film publicitaire "événement" sera dévoilé ce mercredi 16 mars et  le single dispo le 4 avril. Tout l'art de faire monter la pression, après la pub ou plus exactement pendant la pub.

vendredi 11 mars 2011

MAGIC CELEBRE SES 20 ANS EN REPRISES

Pour fêter dignement ses 20 ans, la revue pop moderne Magic a lancé hier une compilation téléchargeable gratuitement de 14 titres de reprises allant de Brain Eno à Cure en passant par Primal Scream, the Stones roses ou Cocteau twins. Intitulé C44, en référence au C86, compilation du NME, mag musical britannique, cette compil' sera disponible physiquement en édition limitée avec deux reprises en bonus sur le label Orchid tapes.

dimanche 6 mars 2011

LE BLUES-FUNK FOUGUEUX DE BLACK JOE LEWIS

Deux ans après ses débuts remarqués avec "Tell' Em what your name is", Black Joe Lewis and The honeybears percutent à nouveau avec "Scandalous", opus plein de fougue, de ferveur et de fièvre. Micro à l'ancienne devant les lèvres,  Black Joe lewis mène son collectif dans des débordements gorgés de cuivres funky, de riffs rock-bluesy, de choeurs qui ruissellent et de garage soul à la fois sale et classe.  Ça suinte, swing, cravache, groove comme si James Brown avait mis du rock et du blues dans son funk. Une bonne claque bénéfique à écouter (fort) sur une bonne platine.
> "présentation de "Scandalous" et retour vers "sugarfoot et "I'm broke" du précédent disque











mardi 1 mars 2011

"LES ECHOS DU TEMPS" : LE REGGAE DE DANAKIL AU PARFUM MALIEN

Pour sa troisième réalisation studio, le collectif de Marly-le-roi, Danakil, a décidé de d'associer ses influences reggae-roots avec la musique malienne. "Les échos du temps" ont en effet été enregistrés dans les fameux studio Tuff Gong de Bob Marley à Kingston, et dans ceux de Manjul à Bamako. Les choeurs et instruments traditionnels africains s'harmonisent alors aux rythmes chaloupés du reggae des frenchies. Winston et Matthew McAnuff, U-roy (sur la reprise de Piaf 'je ne regrette rien") et Natty Jean viennent apporter leurs voix à ces couleurs afro-jamaïcaines. Danakil commence décidément à en prendre de la graine. Autre sortie à signaler : N'zela avec "Dub oyé" offre aussi un bon opus teinté de dub, de reggae aux racines africaines.
> "Quitter Paname" et "je ne regrette rien" suivis d'images durant l'enregistrement en Jamaïque et au Mali et la phase finale de l'enregistrement.