lundi 12 mars 2012

LES DEFLAGRATIONS SONORES DE KAP BAMBINO


Les Bonnie and Clyde de l'électro-clash sont bordelais. Ils s'appellent Kap Bambino et nous ont dépouillé les sens avec leurs déflagrations sonores nappées d'insidieuses mélodies, leur punk-rock regurgité en liqueurs digitales. "Devotion", 5ème jet du duo infernal récemment sorti, nous projète dans les cordes, nous roue de coups, uppercuts dans les tympans ou sautille autour du ring, bourrasques latentes, souterraines, qui n'attendent que la lumière pour éclater au grand jour.  Mélange de gothique, punk, no wave, de bruit et d'expérimentation sonore électroniques, la musique de la paire girondine cherche le K.O. Sans concession, à la vie, à l'arrache, demain est un autre jour. Jetons notre "Devotion" dans la marmite de sons bouillants et furibards. Depuis 2001, Caroline Martial et Orion Bouvier campent sur les positions d'electro-clash, de Sid vicious vs Blondie futuristes qui foncent têtes baissées dans l'avenir. Plus (re)connus hors de frontières que dans l'hexagone, Kap Bambino part affronter la foule, qu'elle fera sauvagement tanguer, bravant les éléments hostiles pour rester à quai. La traversée ne sera pas de tout repos. No future ? Si, ce punk-là est bien en vie. Les hostilités scéniques commencent mardi 13 mars à la Gaîté lyrique à Paris avant d'aller voir ailleurs. 





Aucun commentaire: