lundi 16 avril 2012

CHAPELIER FOU ÉMERVEILLE EN PAYS ELECTRO

Chapelier Fou a, depuis son apparition musicale en 2008, affiné son mélange d'instruments classiques (violons, violoncelles,...) qu'il joue seul avec une programmation électronique, expérimentale et pop. Avec "Invisible", le français muscle son jeu, le gonfle de groove, le peaufine et accélère parfois le tempo. Il s'entoure également des voix de Matt Elliot (The third eye foundation et de Gerald Kurdian (This is the hello monster) qui élargissent son champ sonore. Son premier album "613" et les trois précédents ep affichaient une hybride expérimentation qui lorgnait plus vers le trip-hop. Le Messin Louis WarynskiIl, l'homme derrière la machine et les instruments, livre ici un agréable voyage aux pays de l'electronica et de la mélodie .






Aucun commentaire: