jeudi 21 mai 2015

BRISTOL AFFICHE LE TRIP-HOP EN BO SIXTIES

Adepte de la reprise détournée (bossa-nova) des groupes punks et new wave des années 80-90 avec son projet Nouvelle Vague, Marc Collin récidive avec Bristol. Avec ce concept, le producteur affiche des groupes de la ville anglaise (ou inspirés par le courant) du même nom pour revisiter les créateurs de ce genre apparu dans les années 90, le trip-hop, cette matière sonore malaxée par Smith and Mighty, Massive Attack, Portishead, Tricky, Neneh Cherry ou Archive. Prenant un malin plaisir (et nous avec) à désosser les styles (dub, soul ,reggae, hip-hop, rock) à base de samples et de groove languide, ces précurseurs d'un nouveau monde furent suivis par d'autres adeptes dans leur sensuelle dérive des sons : Perry Blake, Morcheeba, Goldfrapp, Lamb, Hooverphonic, Sneaker pimps ou Jay-Jay Johansson, voire Bjork goûtèrent aux fruits défendus. Ravivant les volutes du mouvement, Bristol revisite en bande son des années 60-70, en BO de ville, avec des jeunes pousses (Jim Bauer, Martin Rahim, Clara Luciani, Dawn, Prudence Fontaine). En plus de cette relecture intéressante, Marc Collin signe une pochette en clin d'oeil à l'artiste bristolien Banksy.