lundi 14 décembre 2009

BEAT ASSAILLANT : L'ESPION QUI LIVRAIT DU CHAUD

De passage à Paris en 2001, Beat assaillant, alors rappeur en devenir à Miami, enchanté par la culture et l'ambiance musicale de la Capitale, décide d'y poser ses rimes. Sa rencontre avec Maxime Lebidois, alias "Zash" ou " Danny Wild", puis d'autres musiciens du cru, affute ses joutes verbales et son hip-hop mâtiné de jazz, électro, soul ou musiques du monde. Hard-twelve en 2004 et Imperial pressure en 2008 assoient son rap métisse allié à des performances scéniques ornées de cuivres, de choeurs et de groove enthousiastes. Son flow s'affiche à nouveau dans des contrées old-school, funky-hip-hop depuis octobre dernier avec Ryhme space continum et notamment le très bon james-bondien "Spy" aussi efficace et langoureusement percutant que son clip réalisé par Nassim Maoui & Christophe Menz. Epaulé par Ben l'Oncle Soul, "Spy" s'écoute autant qu'il se mate.

Aucun commentaire: